Aki

Journal graphique

mardi 17 août 2010

Schizo du stylo

cycle

Un jour, je suis tombée sur un de ces forums de dessineux qui se donnent des conseils entre eux. Et j'ai bien rigolé quand je suis arrivée sur la discussion autour de l'utilisation du rotring : "le rotring c'est la mort du trait !", "le rotring c'est que pour les architectes !", "le vrai dessin se fait à la plume", etc.
Ma solution pour ne pas m'ennuyer de mon dessin quand je fais des livres : changer d'outil à chaque projet. Bien évidemment, ce n'est pas aussi simple que ça. Je choisis l'outil en fonction de la manière dont je veux dessiner, de ce que je veux raconter.
Quelle vie palpitante me direz-vous. Oui oui, je sais.

Bande-son : "Eddie's Gun", The Kooks

Posté par Akiki à 16:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    J'ai eu une période Bic cristal noir : pas cher (ça donne l'impression d'être un artiste pauvre et donc incompris), sobre, standard/universel, kitch. Il y a mieux dans l'esprit, le Bic orange, mais il est assez moche et trop aiguisé (parfois ça creuse plus le papier que ça ne dépose d'encre).
    Après j'ai compris que le Bic M10 CLIC ça ajoutait un peu une touche "pro" voire écrivain (de la profondeur, de la prestance quoi), en plus d'être pratique (car pas de bouchon qu'on peut perdre ou bien qui prend de la place dans l'autre main). Il faut par contre le bannir dans les espaces publics pour les gens qui ne peuvent pas s'empêcher de bidouiller des trucs avec leurs mains, car le M10 CLIC devient alors un jouet parfait pour sortir la mine, rentrer la mine, sortir la mine, rentrer la mine, sortir la mine, rentrer la mine... Et ça fait du bruit.

    Posté par florent, mardi 17 août 2010 à 19:28
  • je parie sur le site la brouette pour la discussion.

    Posté par LArumble, mardi 17 août 2010 à 20:40
  • florent > j'aime bien le bic orange.

    LArumble > haha ! A l'époque ça ne devait même pas exister.

    Posté par aki, mardi 17 août 2010 à 21:18

Poster un commentaire