Aki

Journal graphique

jeudi 30 septembre 2010

Les Amours Imaginaires

amoursimaginaires

Ça y est, je l’ai vu ce film tant attendu. J’approuve (x100).
Au début, avec cette caméra à l’épaule, j’ai eu un peu peur, genre « oh, ça va pas le faire, ça bouge un peu trop ». Finalement, on s’y fait.
Je trouve que Xavier Dolan a réussi à faire passer son message, nous parler des amours naissants, avortés, imaginaires. Il parle très justement de tous ces sentiments et situations un peu confuses et j’avoue qu’on s’y reconnaît tous (et pas qu’un peu). La musique est très bien choisie, il y en a peu mais c’est très bien comme ça. Je crois que je n’avais jamais vu un film qui soit cadré aussi serré, ce qui nous donne l’impression d’être au plus proche des personnages. Chaque détail est montré, partagé avec le spectateur.
Il y a un peu de Wong Kar Wai dans cette manière de ralentir chaque mouvement, un peu d’Almodovar dans ces couleurs flashy que portent les personnages. Au final, c’est un film tout à fait singulier, différent de tout ce que j’ai pu voir, très personnel et touchant.
Je dirai que le seul bémol c’est le fait que tout ne soit pas entièrement sous-titré en français. Parce que le québecois et moi ça fait vraiment 2.
Le plus : les témoignages de lose sur des histoires amoureuses qui entrecoupent l’histoire principale. Drôles et terriblement justes.

Bande-son : "Pass this on", The Knife (extrait de la B.O du film)

Posté par Akiki à 19:50 - Le film du jour - Permalien [#]